Durand Depuis 1909

PÂTISSIER - CHOCOLATIER - GLACIER

                       Bienvenue!

Connectez-vous   ou   Inscrivez-vous

(placeholder)

Paris-brest@orange.fr

01-39-62-01-83

(placeholder)
(placeholder)
(placeholder)
(placeholder)

La pâtisserie Durand est à Maisons - Laffitte plus qu’une bonne maison, c’est devenu une institution.

Fondée en 1909 par louis Durand, ce dernier au début de siècle créa le fameux (( Paris-Brest )), gâteau désormais connu de tous et pour lequel, par exemple, les Parisiens se déplacent volontiers jusqu'à Maisons Laffitte rien que pour en faire l’achat. Cette tradition de qualité instaurée par le père a été poursuivie et reprise par son fils Paul qui officie aujourd’hui, derrière les mêmes fourneaux que jadis, au 9, de l’avenue de longueil, aidé de ses deux fils Michel et Philippe .


FORMER LES JEUNES


Pour bien des apprentis, c’est un honneur de travailler dans cette grande maison et Paul Durand prend régulièrement en main des jeunes lesquels, au bout de deux ans, passeront leur C.A.P.

Une formation solide leur est donnée. L’apprentissage, bien sur, peut paraître dur: il faut se lever tôt et ne pas avoir (( les deux pieds dans le même sabot )) comme on dit; seulement le résultat est là. Les échecs au C.A.P. sont excessivement rares rien que d’avoir fait son apprentissage chez Durand équivaut à une lettre de recommandation. D’ailleurs, beaucoup d’anciens apprentis ont à coeur de rendre hommage à leurs premiers patrons, et viennent faire un tour dans la maison de leur débuts. Quand ils n’y sont pas restes attachés.

Alors ce (( Paris-Brest )), quel en est le secret ? inégalable, bien qu’il y en ait de bons, et pas loin de chez les Durand, ce gâteau, dont la recette n’a même pas été déposée, garde tout son mystère de fabrication.

Demandant à l’un des fils Durand, Phillippe, comment on fait un ((Paris-Brest)) après lequel tous les gourmets courent, il nous répond laconique :

(( c’est d’une simplicité enfantine il s’agit d’une pâte à choux fourrée avec de la crème pralinée )). On  le voit, c’est effectivement tout simple mais Philippe Durand se garde bien de nous dire un mot sur le petit secret de la maison, et le tour de main qui font que le ((Paris-Brest)) reste légendaire.

En dehors de cette petit merveille gourmande, la pâtisserie Durand fait des chocolats à s’en croquer. Notons : les cerises à l’armagnac, les perles de l’avenue, les suédois ainsi que les créoles.


Bon appétit.

Le Paris-brest.


On dit que ce gâteau, en forme de roue de vélo, a été inspiré en 1909 par Louis Durand, pâtissier à Maisons-laffitte, par la fameuse course cycliste Paris-Brest, bien entendu .. Depuis , cette roue court toujours .


                                                                                      Par : Sophie GUICHARD

(placeholder)
(placeholder)

Vrai dessert traditionnel, le Paris-Brest excite toujours la gourmandise des hommes surtout.

En un tour de main, vous réussirez ce gâteau...tour de roue.


Un Pâtissier de Maisons-Laffitte, en banlieue parisienne, dont la boutique se trouvait sur le parcours de la course cycliste entre Paris et Brest, eut l'idée de confectionner, en l’honneur des coureurs, ce gâteau en forme de roue de bicyclette .La pâtisserie Durand existe toujours, au même endroit, et propose toujours des Paris-brest crémeux à souhait. La pâte à choux est la recette de base du paris-brest.

(placeholder)
(placeholder)

Le Paris-Brest


Un hommage au vélo

La course cycliste a été créé en 1891 et le Paris-Brest en 1909 par Durand, un boulanger dont la boutique se trouvait sur le parcours de la course cycliste, entre Paris et Brest. Sa forme évoque la roue de bicyclette. Un gâteau formidable auquel je donne un croquant inhabituel avec une crème mélangeant praliné, pâte de noisette , amande et noisette caramélisées .


                                                                                                                   Propos recueillis par Sylvia de Abreu

                                                                     Télé-star


Note : la date de la fabrication a été modifié suite à une erreur du magasine.

(placeholder)
(placeholder)
(placeholder)
(placeholder)

Stéphane Lévêque est l'arrière petit fils de l’inventeur du Paris-Brest, dessert emblématique de la gastronomie Française, né à Maisons Laffitte. Aussi fonctionnel qu’un couteau suisse, il cumule les postes à responsabilités, faisant de lui un homme à part.

Il s’agit d’une célèbre pâte à choux parsemée d’amandes effilées et fourrée de crème pralinée... Le Paris Brest, c’est exact... Maintenant, il s’agit d’une personne qui a eu le privilège de grandir avec l’odeur de cette pâtisserie, et cela dès le berceau... un chanceux ? oui. Nommé Stéphane Lévêque.


UN HERITAGE UNIQUE


Né à Maisons-Laffitte, Stéphane a vécu toute sa vie au côté de la pâtisserie familiale Durand, située avenue de longueil.

En 1910 c’est dans cette enseigne, que ses arrières-grands-parents ont eu l'idée de confectionner le Paris-Brest.

Une invention lumineuse puisqu’il reste, aujourd’hui encore, l’un des desserts préférés des français. (( ils ont pensé au nom Paris-Brest pour célébrer une course cycliste joignant Paris à Brest. Sa forme ronde symbolise une roue de vélo)). Plus qu’un héritage, c’est un véritable secret de famille qui entoure la recette. (( Pour la pâte à choux nous n’avons pas d’astuce en particulier. En revanche, pour la crème nous avons un secret que nous ne divulguons pas. ))


UNE ASCENSION EXCEPTIONNELLE


C’est dans cette atmosphère pâtissière que Stéphane fait ses études à l’Ermitage, jusqu'en quatrième. Par la suite, il entreprend des études de gestion comptabilité à Paris. Plus tard, il travaillera dans l’entreprise familiale, avant d’en reprendre les rênes en 1991. (( C’est avec ma femme Dorothy...))

Stéphane n’est pas l’homme d’un profession. Petit à petit, il revêt différentes casquettes. En 1999, il est élu président des commerçants de la ville de Maisons Laffitte. (( il fallait un nouvel élu, j’ai été choisi car j’ai passé toute ma vie ici; je connais très bien la ville .))

En 2002, il est choisi par UPA( Union Professionnelle Artisanale ) comme représentant des employeurs de la caisse primaire d’Assurance-Maladie (CPAM) des Yvelines.

Dans la foulée, en décembre 2004, il est nommé président de la CPAM. (( C'était une surprise pour moi. J’étais un simple commerçant et jeune de surcroît. A 37 ans, je suis devenu le plus jeune président de caisse d’assurance de France. La moyenne d'âge étant de cinquante ans )).

Il aurait pu s'arrêter là. Mais Stéphane continu son ascension fulgurante. En février 2005, il devient conseiller représentant de employeurs à l’URCAM ( Union Régionale des Caisses d’Assurance-Maladie ). En avril, il passe comme vice-président de la chambre des métiers des Yvelines, en 2006.

Tous ces mandats feraient tourner la tête à beaucoup. Pour le Principal intéressé, il n’en n’est rien. Stéphane reste résolument serein : (( J’ai beaucoup de mandat, c’est vrai ... Il n’est pas toujours évident de tout gérer. Surtout que la caisse primaire  comprend 1,5 million d'assurés et représente une lourde responsabilité. Cependant, j’y arrive. Je continue de m’occuper de l’entreprise familiale, que je ne veux surtout pas laisser de côté, avec ma femme .))

Il l’avoue, ce cumul des mandats lui prend énormément de temps. Cependant, il a la chance d'être très bien entouré. (( La caisse primaire et la chambre des métiers me demandent beaucoup de temps et de multiples représentations extérieures. C’est pourquoi, je suis reconnaissant du travail effectué par mon équipe. Elle fait le maximum pour veiller au bon fonctionnement de la pâtisserie.))

L'année prochaine sera à marquer d’une pierre blanche >> le Paris-Brest fêtera ses 100 ans et son héritier compte bien fêter ça. (( Il est sur que nous ferons quelque chose. Mais sous quelle forme nous ne savons pas encore.))

Stéphane a un parcours exceptionnel et semble carburer au Paris-Brest. Son dessert préféré ? (( Le Paris-Brest, bien entendu )) ce qu’il cuisine le mieux ? (( Résolument le Paris-Brest)) .

A l’image de Popeye pour les épinards, la consommation régulerait-elle santé et réussite ?

A bon entendeur ...


                                                                                     par : Stephane Wiele

                                                                                     Le courrier des Yvelines

Stéphane est le descendant de l’inventeur de Paris-Brest              par Le courrier des Yvelines

Son ancêtre a inventé le Paris-Brest à Maisons-Laffitte par Le Parisien

A 43 ans, Stéphane Lévêque pourrait couler des jours heureux sur une île paradisiaque, avec un compte en banque de multimillionnaire. Mais, malheureusement, son arrière-grand-père n'a pas pensé à breveter la pâtisserie qu'il a créée en 1910 à Maisons-Laffitte et qui est aujourd'hui une star des salons de thé : le Paris-Brest. C'est en effet dans les Yvelines que ce gâteau a vu le jour. Pâtissier installé à Maisons-Laffitte, Louis Durand a eu l'idée de ce petit gâteau en assistant à la course cycliste Paris-Brest-Paris dont le trajet passait par la croix de Noailles, à deux pas du centre-ville. La forme ronde du gâteau est d'ailleurs inspirée de la roue d'un vélo. Depuis, les descendants de Louis Durand ont participé au succès national, voire international, de cette pâtisserie pralinée. Malgré les années, la recette est immuable : une pâte à chou et une crème pralinée. Avec une nuance, chez Stéphane Lévêque : « La crème pralinée n'est pas au beurre. Nous en mettons un minimum, ce qui la rend plus légère et moins écœurante », confie, ce spécialiste, sans s'étendre sur la fabrication de « son » Paris-Brest, vendu 3,50 €. Bizarrement, la pâtisserie Durand n'entretient pas spécialement la publicité autour de la spécialité maison. A peine une ardoise plantée à l'entrée du commerce rappelle la spécificité des lieux. Ici, on compte surtout sur le bouche-à-oreille pour asseoir un succès dont le goût exquis a depuis longtemps fait le tour de France des papilles… Pâtisserie Durand, 9, avenue de Longueil à Maisons-Laffitte. Tél. 01.39.62.01.83. Fermée jusqu'au 25 août. Le reste de l'année, ouvert tous les jours sauf le lundi de 8 heures à 20 heures.


                                                                                                                                      Le parisien

(placeholder)
(placeholder)

Pâtisserie Durand par Télérama

Le véritable Paris-Brest, qui a fêté ses 100 ans, est né ici !


Le saviez-vous ? Le fameux gâteau a été inventé par un artisan pâtissier de Maisons-Laffitte, dans les


Yvelines.

Rappelons que cette délicieuse pâtisserie est composée de pâte à chou parsemée d’amandes effilées, fourrée d’une crème pralinée et d’un ingrédient mystère dont le secret est jalousement gardé par Stéphane Lévêque, le descendant du pâtissier créateur, qui dirige la boutique actuelle : “Mon arrière-grand-père, Louis Durand, a eu l’idée de ce gâteau, il y a tout juste cent ans. Il existait alors une course cycliste qui s’appelait Paris-Brest-Paris et qui passait juste à côté d’ici. Il a décidé de faire un gâteau rond avec un trou au milieu, comme une roue de vélo. Dans notre paris-brest, la pâte n’est pas épaisse mais plate, et la crème n’est pas au beurre. Nous confectionnons également le pralin nous-mêmes. Malheureusement, Louis n’a jamais pensé à déposer sa recette originale. Mais tous les clients nous le disent : notre paris-brest a souvent été imité, mais jamais égalé !

Difficile, en effet, de résister au Paris-Brest de chez Durand. D’ailleurs, le dimanche matin, on vient de toute la région pour le déguster.


                                                                                              par : Gilbert Pytel

                                                                                              Télérama  

(placeholder)
(placeholder)

Après le Paris-Brest le Paris-Nice par le parisien

Extrait du parisien  : L’histoire rappelle celle de Paris-Brest, une délicieuse pâtisserie à base de crème pralinée et de pâte à choux, inventée en 1910 à Maisons-Laffitte (Yvelines) par Louis Durand en référence à la course Paris-Brest-Paris  qui passait tout près. Elle est toujours vendue à Maisons-Laffitte par Stéphane Lévêque, l'arrière-petit fils de son créateur .

(placeholder)
(placeholder)

1910 Naissance du Paris-brest à Maisons-Laffitte par Yvelines (le magazine du conseil général)

Le Saviez-vous ?


C’est un pâtissier de Maisons-Laffite, Louis Durand, qui a inventé en 1910 le fameux Paris-Brest à  la demande de Pierre Giffard, le créateur de la course cycliste Paris-Brest-Paris. Gâteau en forme de roue de vélo composé d’une pâte à choux garnie de crème pralinée et d’amandes effilées, il récompensait au dépard le leader ( à mi-chemin ). Un siècle plus tard, le gâteau fait partie du patrimoine national.

Tradition oblige, la pâtisserie Durand, située 9 avenue de Longueuil à Maisons-Laffitte, existe encore aujourd’hui. Tenue par Stéphane Durand, l'arrière petit-fils de Louis, elle propose toujours aux amateurs sa spécialité pâtissière. Un secret de famille détenu depuis maintenant quatre générations.



La rubrique (( Histoire et patrimoine )) a été réalisée avec le concours des Archives départementales des Yvelines . www.archives.yvelines.fr

(placeholder)
(placeholder)
(placeholder)
(placeholder)
(placeholder)
(placeholder)

LE GUIDE DES GOURMANDS 2013

Page 221

Le Paris-Brest de Stéphane LEVEQUE

«Mon arrière-grand-père a inventé ce gâteau !»

( La Vie - 20 - 27 décembre 2012)


     Cette année là, en 1910, Octave Lapize remporte le Tour de France, et Louis Durand invente sa première roue.

C’est un boyau de pâte à choux, parsemé d’amandes effilées, gonflé à la crème pralinée. Une roue cuite au four, et increvable : un siècle plus tard, elle roule encore.

« Même à mon inspecteur des impôts, j’ai refusé de donner le secret de la recette du paris-brest !», s’arc-boute Stéphane Lévêque, arrière-petit-fils de Louis Durand.

Il concède toutefois : « Notre crème n’est pas au beurre, elle est plus légère. Et nous avons un pralin, une crème pralinée, que nous travaillons à notre façon...»

Le Paris-Brest est né au bord de la route, dans les Yvelines.

    «Mon arrière-grand-père, pâtissier à Maisons-Laffitte depuis 1907, a imaginé ce gâteau après avoir vu les coureurs du Paris-Brest-Paris. Le parcours passait par la Croix-de-Noailles, près de chez lui.» Louis Durand n’aurait-il pas été poussé dans le dos par Pierre Giffard, reporter au Petit Journal et créateur de la course, en 1891 ? « Il a pu souffler l’idée. C’et ce qu’on dit ! Il est vrai que Pierre Giffard, qui habitait Maisons-Lafitte, était un client de mon arrière-grand-père », convient le descendant. Louis, hélas n’a pas songé à déposer le brevet du gâteau. Quelques pâtissiers ont pu s’en attribuer la paternité ! En 1991, âgé de 24 ans, Stéphane a pris le relais de ses grands-parents Paul et Suzanne. « A 10 ans, j’étais déjà derrière les fourneaux !» Fidèle à la recette d’origine, il se refuse à « réinventer» ce classique qui appartient au patrimoine.

    Dans sa Pâtisserie Durand, à Maisons-Laffitte, avec son épouse Dorothy, Stéphane veille sur la roue.

Par fierté et gourmandise, davantage que par passion pour la bicyclette. « J’ai dû monter seulement trois ou quatre fois sur un vélo dans ma vie !»



                                          La Vie - 20-27 décembre 2012

Saveurs région (le magazine de www.iledefrance.fr) édition février 2014

Presse

(placeholder)
(placeholder)

Sébastien Knafo choniqueur de la fameuse émission "La Nouvelle Editon " sur Canal+.

Nous a consacré un reportage dans le cadre de sa chonique : Le tour de France de la Cuisine.

Emission du 14 janvier 2016 .


Retrouvez directement ce reportage sur Canal+ en suivant ce lien :


http://www.canalplus.fr/c-emissions/c-la-nouvelle-edition/cid1350916-le-paris-brest.html

(placeholder)
(placeholder)

La célebre émision,

" Qui sera le prochain grand pâtissier " diffusée sur France 2

Nous a consacré un beau reportage dans le cadre de leur grande finale basée sur le  Paris-Brest.

Emission du  24/06/2014 .